Hennebont, 1913

Ce concours est organisé par la Fédération Régionaliste de Bretagne, (Unvaniez Arvor) en abrégé la F. R. B. Elle est issue d’une scission en 1911 avec l’Union Régionaliste Bretonne (U. R. B.) fondée en 1898. C’est la deuxième organisation a avoir été créée pour obtenir un changement de statut politique de la Bretagne. Elle est présidée par le poète et barde fouesnantais, Jos Parker. Comme l’U. R. B., elle organise son congrès annuel dans une ville différente, c’est à cette occasion que ce concours est organisé ainsi que des expositions d’artisanats et  des concerts de chanteurs. Le concours est organisé le dimanche 31 août sous les halles devant une foule nombreuse à en croire la presse.

Le sonneur et tourneur Jean-Pierre Jacob (1865-1919) de Keryado expose ses binious et bombardes, il est remarqué et récompensé, mais ne semble pas avoir participé au concours.

 

Bulletin de la Fédération Régionaliste Bretonne, 1914, p. 85.

Bulletin de la Fédération Régionaliste Bretonne, 1914, p. 85.

1er prix, 20 fr. : Rolland et Robic de Cléguer
Rolland Joseph (1876 Rédéné – 19??) biniou, tisserand à Cléguer et darbodeur.
Robic Jacques (1877 Cléguer – 19??) bombarde, couvreur en chaume au bourg de Cléguer.

Nouvelliste du Morbihan 9-12-1928

Le Nouvelliste du Morbihan, 9 décembre 1928.

2e prix, 14 fr. : Roger et Flégeau de Saint-Caradec ou Roger Flégéot et Pierre Flégéot de Caradec (selon Ouest-Éclair)
Flégeau ou Flégeot ou Fléjo comme les frères Fléjo de Caudan, classé 4e ? Couple de sonneurs non identifié.

3e prix, 10 fr. : Le Meur et Calvé de Guidel
Couple de sonneur non identifié.

4e prix, 10 fr. : Flégeau et Flégeau de Lanester
Il s’agit des frères Fléjo avec François (1859 Caudan -19??) et Mathurin (1861 Caudan – 19??) deux ouvriers charpentiers au port de Lorient. Les deux frères sont aussi classés au concours de chant.

5e prix, 5 fr. : Le Touze et Evanno de Pont-Scorff
Evanno : il pourrait s’agir de Ernest Evanno (1863  – 1916) de Lorient, cabaretier, charretier et joueur de biniou en 1911 à l’état civil. Il réside rue de Belgique à Keryado et est le voisin du tourneur et sonneur Jean-Pierre Jacob (1865-1919).
Le Touze, sonne régulièrement avec Jean-Louis Rolland de Rédéné dans les années 1920-30, sonneur non identifié précisément.

6e prix, 5 fr. : Le Garrec et Le Garrec de Kervignac
Le Garrec : frères, père et fils…, couple de sonneurs non identifié.

Sans titre

Pont-Aven, 1913

C’est le cinquième Pardon des Fleurs d’Ajoncs, qui cette année change de nom et devient le Pardon des Ajoncs d’Or. Créé et organisé par le barde armoricain Théodore Botrel, il a lieu habituellement le deuxième dimanche d’août, sa date est avancée au dimanche 27 juillet cette année. Il est toujours organisé une année sur deux (les années impaires) en alternance avec le Pardon des fleurs de Blé Noir de Dinan qui couronne aussi sa reine.
Je n’ai pas retrouvé les résultats des concours des années 1909 et 1911, pourtant le programme de ces deux années en annonce l’organisation.

Sans titre

Le programme de 1911 mentionne bien un concours de biniou.

Au fil des années le concours de sonneurs va perdre rapidement de l’importance, devenant accessoire. L’attraction principale de la fête restant la présentation des costumes régionaux avec en apothéose l’élection de la Reine et la forte personnalité de son organisateur Théodore Botrel.

Ouest-eclair 21-07-1913

                              Ouest-Éclair, 21 juillet 1913.

Cette année le concours est en concurrence avec celui de Brest organisé le même jour avec des prix bien supérieurs, avec 70 fr. au 1er prix..
Courrier du Finistère 02-08-1913

Le Courrier du Finistère, 2 août 1913.

Concours de binious :

1er prix, 30 fr. : Coroller et Durand de Bannalec
Coroller Yves (1881-1948) de Bannalec, bombarde, aveugle, sonneur habitué du concours de Pont-Aven, il participe au concours de 1905 et 1907.
Durand Jérôme (1869 Kernevel – 19??) biniou, charron à Trolan en Kernevel.
Echo de Bretagne 11-07-1913

L’Écho de Bretagne, 11 juillet 1913.

2e prix, 25 fr. : Gourmelin et Guerzéder de Quimperlé
Gourmelin Auguste (1866 Riec-sur-Belon – 1942 Quimperlé), bombarde, peintre-vitrier de Quimperlé, sonneur habitué du concours de Pont-Aven.
Guerzéder : sonneur non identifié, participe avec Auguste Gourmelin au concours de Quimperlé au début septembre 1913.

3e prix, 20 fr. : Guernalec & Guibon de Bannalec
Guernallec François (1862 Quimperlé – 1933 Bannalec), cultivateur à Kerleyen en Bannalec.
Guibon : il s’agit de Guiban François (1865 Bannalec – 1932 Bannalec), cultivateur à Kerliver en Bannalec.

4e prix, 15 fr. : Gaillard & Bodivit de Quimper
Gaillard François (1876 Quimper – 1922 Ergué Armel), ménétrier à l’état-civil, de Quimper.
Bodivit : famille de sonneur de Fouesnant, s’agit-il du père François (1887-1963) ou de Louis-Noël (1848-1921) ?

5e prix, 10 fr. : Le Naour et Cotonnec de Nizon
Le Naour François (1854 Nizon – 1931 Riec-sur-Belon), aveugle, de Pont-Aven, joueur de hautbois à l’état-civil.
Cotonnec François, pas situé précisément, sans doute de Riec-sur-Belon, biniou, habitué des concours, sonne jusqu’au début des années 1930.
Ce couple a participé au concours de Pont-Aven (1907).

 

Pour en savoir plus sur cette fête : Rivet-Daoudal F., Pont-Aven Pardon des Fleurs d’Ajoncs, Amis du Musée de Pont-Aven, 2005, 56 p.

Douarnenez, Fête des Mouettes, 1909 et 1910

La Fête des Mouettes, 1909 et 1910.

La première Fête des Mouettes est organisée en 1908 par les commerçants de la ville de Douarnenez. Ce n’est pas la première fête folklorique de la région. La fête des Filets bleus de Concarneau est fondée en 1905 comme le Pardon des Fleurs d’Ajoncs de Pont-Aven. Elles se font déjà concurrence.

1908
Le premier programme comporte des concerts, un défilé de chars, l’élection de la reine, des concours de costume de danse et un concours de biniou dont je n’ai pas retrouvé le résultat.
1908
1909
La programme reste le même, Ouest-Éclair du 27 août 1909 note la présence de six couples au concours de biniou, mais sans en donner les noms, le classement donne seulement la commune des deux premiers :
1er ex 95 fr. : Plozevet
1er ex, 95 fr. : Bannalec
Le Progrès de Finistère du 28 août 1909 précise :
« Le concours de binious a été très gouté. L’annonce du premier prix, décerné à un aveugle, a été couverte d’applaudissements mérités. »

1910

1910

Douarnenez 1910 – La Reine et ses dauphines sur l’estrade

Cette année la presse est plus précise sur le concours de binious et de bombardes publiant les  prix par couple : 25 fr., 20 fr., 15 fr., 10 fr., 5fr. (La Dépêche de Brest, 5 août 1910).

Le concours ne semble pas avoir attiré grand nombre de sonneurs, seuls deux couples et demie sont classés. Le montant des prix est-il trop faible ? L’année précédente les deux premiers couples gagnaient 95 fr. chacun, ce qui est nettement au dessus du tarif habituel. Autre raison la concurrence entre les fêtes et en ce mois d’août 1910, les fêtes folkloriques sont déjà nombreuses, les sonneurs sont demandés pour leurs animations.

Le Progrès du Finistère 27-08-1910

Le progrès du Finistère, 27 août 1910

1er prix, 25fr. : Thomas Bourdon de Plozevet et Jean Kerloc’h de Plouhinec
Bourdon Thomas Louis (1869 Plozevet-19??) biniou, cultivateur à Plozevet.
Kerloc’h Jean (1875 Plouhinec – 1960 Plozevet) bombarde, brossier à Plozevet, aveugle.
Certainement le couple vainqueur en 1908, ce couple participe à plusieurs concours.

2e prix, 20 fr. : Gaillard et Lallaison de Quimper
Lalaizon François (1871 Quimper – 1930 Quimper) marin pêcheur à Quimper.
Gaillard François  (1876 Quimper – 1922 Ergué Armel) ménétrier à l’état civil, sur nommé : Fanchic ou Fri Toul.
Ce couple participe à plusieurs concours.
LeProgrèsDuFinistère-23-12-1922

Le Progrès du Finistère, 23 décembre 1922.

3e prix. 10 fr. : biniou seul, Le Goff du Juch
Un biniou jouant seul ? pas de compère ? sonneur non identifié

Reine 1910

1910 – La reine des Mouettes