Cartes des Sonneurs Bretons

Après avoir établi un premier fichier des anciens sonneurs de biniou & bombarde, j’ai mis en carte ce fichier pour une meilleure lecture de la répartition et de l’activité de ces sonneurs. Je n’ai pris en compte que les sonneurs de l’ancienne génération, en activité entre 1850 et 1950, avant le renouveau de la Bodadeg ar Sonerion de 1945. Pour l’instant figure seulement 130 fiches de sonneurs. Je précise que j’ai vérifié l’état civil, la profession et l’adresse le plus souvent qu’il m’a été possible de le faire. Sur le même principe une carte des sonneurs de violon, vielle, veuze et clarinette va être établie par la suite.
Je suis bien sûr preneur de toutes informations permettant de corriger ou compléter cette carte. En cliquant sur un point, la fiche du sonneur apparait et peut-être bientôt sa photo…

Publicités

Cercle Celtique de Lanvollon

Les jeunes sonneurs du Cercle Celtique de Lanvollon en 1938

Ouest-Eclair-23-07-1938

L’Ouest-Éclair, 23 juillet 1938 – Les deux sonneurs utilisent des instruments nouveaux : Hervé Le Menn ou Dorig Le Voyer

Ouest-France-21-09-1938

L’Ouest-Éclair, 21 septembre 1938

 

Le Cercle Celtique de Lanvollon est créé en 1936, par Alfred Mansot, négociant en vin. Le Cercle remporte rapidement un grand succès à la fin des années 1930, dans les patronages, kermesses et les fêtes folkloriques comme le montre ces nombreux déplacements. Il est formé d’une trentaine d’éléments tous amateurs musiciens, danseurs, acteurs. Ses spectacles sont composés de pièces de théâtre, de danses et de chants animées par deux couples de sonneurs. Dès 1938 un couple de jeune sonneurs apparait dans la troupe F. Jégou (14 ans) à la bombarde qui est accompagné de R. Jan (15 ans) au biniou ce qui est rare à cette époque. Le couple habituel, qui lui semble débuter en 1936, est lui composé de J. Le Friec à la bombarde et de R. Le Hetet au biniou.

Un autre jeune sonneur de la région débute à la même époque Charles (Charlik) Corbel de Châtelaudren, à la bombarde qui débute lui aussi à l’age de 15 ans en 1937 dans les fêtes bretonnes. Il sonne avec les premiers sonneurs de bag-pipe Jakez Connan de Perros-Guirec et Gildas Jaffrennou de Carhaix. Il participe, dans la catégorie Bretagne Nouvelle en août 1937  à Plozevet au dernier grand concours de sonneurs d’avant guerre où il sonne avec Gildas Jaffrennou.

Lanvollon-F

Lanvollon – Acteurs et actrices des « Veillées de Chez Nous » du Baz-Valan

Si vous possédez des informations sur ces sonneurs MERCI de faire suivre…

Chemins de sonneur de Jean BARON

Vient de paraitre

Livre« L’histoire de ma vie n’est pas un conte de fées… » Ainsi débute le récit que nous livre Maître Jean. J’ai pris l’habitude de l’appeler « Maître », en référence aux Grands Sonneurs du temps jadis, catégorie à laquelle il appartient.
La soixantaine passée Maitre Jean, nous livre le récit d’une jeunesse bien chaotique. Originaire de Saint-Malo où des parents « qui malgré la misère, m’ont élevé comme ils ont pu », au pays de Fougères où il est placé en famille d’accueil par la DASS. Il nous donne un récit avec tout sa de sensibilité, que j’ai lu avec une certaine émotion. Après une formation en horticulture, c’est l’arrivée à Rennes où il fera la rencontre de ses « Chemins de sonneur« . D’abord au Cercle Celtique de Rennes, avec Jean-Yves Blanchard, Jakez Philouze, et avec sa première bombarde de chez Dorig Levoyer, qu’il fait son initiation. Son passage au Bagad militaire de la Lande d’Ouée achèvera sa formation de sonneur et comme il le précise « …je trouvais là une grande famille« . La suite est une autre histoire que Maître Jean ne manquera sans doute pas de raconter, mais il est encore trop tôt.

Kristian MORVAN
Contact, 02 96 16 57 13 ou sur baronjg@wanadoo.fr

Les Sonneurs Bretons de Martial Le Corre

Sonneurs bretons

Sonneurs-bretonsMartial Le Corre, Les Sonneurs Bretons, Mémoire en Images, Editions Sutton, 2013, 128 pages.

  Martial Le Corre, grand amateur de culture bretonne, sonneur et cartophile, présente dans ce livre sa collection de cartes postales sur le thème des Sonneurs Bretons. Les anciennes cartes postales de binious et bombardes ont fait le bonheur des éditeurs de cartes postales du siècle dernier. L’image de ces sonneurs a souvent été détournée, mise en scène par ces éditeurs qui en mal d’exotisme voulaient y ajouter du pittoresque. Ce livre n’est pas qu’une succession de reproduction de documents de plus d’un siècle, c’est aussi le résultat d’un long travail de collectage. En effet, Martial s’est attaché à mettre un nom, des dates, sur chaque visage en retrouvant les familles des anciens sonneurs. Les légendes sont ponctuées d’anecdotes, de détails sur le métier des joueurs de biniou, qui étaient souvent des personnages hors du commun. Avec ce livre Martial nous fait partager sa passion pour la vie musicale bretonne.

Kristian MORVAN