Dezaunay Émile 1854-1938

Émile Alfred Marie Dezaunay, peintre et graveur est né à Nantes le 25 février 1854 et mort dans la même ville le 4 juin 1938.

Bal Breton

Pour une fois pas de ronde pas de biniou, mais une belle scène de danse en couple kof-ha-kof dans une cabaret du Sud-Cornouaille, entre le pays bigouden et le pays des penn sardin.

Norselius Erik (1874-1956)

Breton à la bombarde

Norselius est un artiste suédois, né à Stockholm, il participe au début des années 1890 à des expositions dans son pays. Dès 1996 il s’installe à Paris où il a vécu le reste de sa vie avec de courtes échappées en Italie et en Espagne. À partir de 1902, il participe chaque année au Salon de Paris et devient membre de la Société nationale des beaux-arts en 1922. Norselius était opposé aux courants artistiques radicaux qui ont émergé pendant les années 1920-1930, et il a été fidèle aux valeurs de la peinture du 19ème siècle. Son œuvre se compose notamment de très belles scènes d’intérieur bretonnes

Caradec Louis (1802-1888)

 Le Rubens du Finistère

Sans-titre-1

Fête Bretonne  –  Les sonneurs / Huile sur toile  – 37 x 28,5 cm

Yves François Louis Caradec est né à Brest le 29 juillet 1802. Il est mort à Brest le 29 avril 1888.
Sa carrière se fera entièrement à Brest. Il suit les cours  de L’Académie L.-G. Charrioux de Brest, où il fréquente les professeurs de dessin de l’École navale, spécialisés dans les scènes de port et les scènes historiques.  Par la suite, toujours à Brest, il est chargé des cours de dessin organisés par la Société d’Émulation, puis vers 1874, devient professeur de dessin au lycée de la ville. L’œuvre de Caradec a connu un grand succès dans sa ville natale.  Ses œuvres son acquises de son vivant par les collectionneurs et le musée de Brest.

Sans titre

S’agit-il d’un scène de noce, de foire, de pardon ? Classique dans sa composition, les sonneurs sont assis sur la margelle du puits devant la ferme au toit de chaume. L’artiste présente les danseurs en couple, figure du bal ou jabadao.  Source

Sans titre 2

Autre scène de danse très proche de la précédente, les sonneurs sont présentés au pignon de la chaumière. La ronde est joyeuse et colorée. Source

Caradec breton

Étude de breton, huile sur toile

Scène de pardon, on a perçoit, dans le fond, un couple de sonneurs en pleine action devant les danseurs.

En 1836, il participe comme lithographe à l’illustration du « Voyage dans le Finistère » de Jacques Cambry et du «Finistère en 1836» d’Émile Souvestre. Il est l’auteur, en 1858, d’un album de costumes bretons traditionnels offert à Napoléon III alors en visite en Bretagne. Il a produit aussi un album de propagande protestante, caricaturant les fidèles catholiques, édité à Morlaix.
Caradec a peint des paysages et des scènes d’intérieur, mais surtout de nombreux portraits en costumes bretons traditionnels ainsi que des scènes de mœurs, de marché ou de fêtes. Ses œuvres présentent une grande qualité d’exécution, une précision dans la reproduction des costumes et des accessoires, le rendu des tissus, etc…

1372337826479396

Fête Bretonne – Huile sur toile 24,5 x 32,5 cm

Femme de Ploaré en Costume de fête (Source : Musée de Bretagne)
Tableau Fête Bretonne – Louis Caradec ( 1802 – 1882 ) SOURCE

Grand tableau ovale représentant une fête Bretonne animé au bord de l’eau avec de nombreux personnages, musiciens au premier plan, table de banquet, femmes, enfants, groupe dansant, et bateau accostant et chapelle en arrière plan. Ce tableau porte la signature de L Caradec en bas à gauche pour Louis Caradec ( 1802 – 1882 ) Ce tableau est sur sa toile et châssis d’origine présenté dans son cadre en bois et stuc mouluré; souligné d’un rang de perles. Présence d’une légère déformation de la toile en bas de celle ci.
Epoque vers 1850.

Dimensions avec cadre : Hauteur : 92 cm – Largeur : 79 cm
Dimensions à vue : Hauteur : 72 cm – Largeur : 58,5 cm
(Source : https://www.anticstore.com/tableau-fete-bretonne-par-caradec-xix-eme-88686P )

Saint-Blancart Louis (1842-1930) ?

Scène du pays bigouden, certainement une noce, les sonneurs contre le mur de la maison animent la danse, à remarquer le bouquet au dessus de la porte.
Non signée, cette toile pourrait être d’un certain Louis Saint-Blancart (1842-1930), artiste toulousain, qui semble être passé par le pays bigouden à la fin du XIXe siècle. (renseignements de l’excellent groupe Facebook : Les peintres et la Bretagne.

Deyrolle Théophile (1844-1923)

Il naît en 1844 à Paris. Après des études de peinture et divers voyages, il rejoint à Concarneau son ami Alfred Guillou, dont il a épousé la sœur. La vie du port fascine le peintre. Il devient mareyeur.

Il est aussi le décorateur de la salle à manger de l’Hôtel des Dunes, à Beg-Meil. Quatorze toiles retracent la vie quotidienne des Bretons. « Une de ses immenses toiles, intitulée Noce bretonne a été offerte à la mairie de Fouesnant par le propriétaire de l’hôtel, lorsque celui-ci a fermé en 1980. Actuellement dans la salle du conseil, elle fait partie des objets mobiliers classés. »
Il décède en 1923 à Concarneau.

Gavotte bretonne, gravure parue dans Die Gartenlaube



Cathou François (1903-1948)

Les sonneurs

CathouTrès joli pastel [65 cm x 49,5 cm] dans un esprit naïf par François Cathou, artiste né à Pabu en 1903 et qui décède à Saint-Brieuc en 1948. Peintre, musicien, Il est aussi l’auteur de plusieurs pièces de théâtre, qu’il a interprétés comme acteur dans la région briochine.

Sans-titre---1Je recherche des renseignements ce peintre……..

Connu aussi pour des illustrations dans :
BOULBAIN, Al., Fils – Illustrations de F. CATHOU‎ – ‎Saint-Brieuc à la queue leu leu – Opérette-Revue en 2 actes et 12 tableaux ‎- ‎ST-BRIEUC, Imp. Moderne – 1943 – In-8 – Broché
LE DUIZET (Alain)‎ ‎Dans les les barbelés. ‎‎L’auteur, 1943, in-12, 120 pp, dessins par F. Cathou.

Sans-titre---2