DOT, Émile-François (1874-1965)

Ronde bretonne

Sans titre

Huile sur toile – Une ronde bretonne en bord de mer avec un sonneur sur mégalithe, une scène charmante.

Émile François Dot, plus connu sous le nom de E. Dot, est né en 1874 à Agen, il décède en 1965 à Souston (Landes).  Il est illustrateur et peintre, il signe E. Dot. Il travaille d’abord à Agen pour « Ma récréation » puis pour « Lisette, « Pierrot », « Guignol », « Le petit écho de la mode », « Mame ». Il est venu s’installer à Messanges (Landes) vers 1928 où il peint de nombreuses scènes de la vie. Après le décès de son épouse, il se retire à Soustons où il se consacre à la peinture.

Granchi-Taylor, Achille (1857-1921)

Illustration pour « Les travailleurs de la mer » de Victor Hugo.

Granchi-Taylor, Achille Gravure

Gravure en illustration d’une réédition du roman Les travailleurs de la mer de Victor Hugo publié chez Henri Laurens, en 1923. 

Hugo écrit Les travailleurs de la mer  pendant son exil dans l’île anglo-normande de Guernesey en 1864, il sera publié en 1866.  Le personnage principal du livre : Gilliat est un marin pêcheur joueur de bag-pipe. C’est ce personnage qu’Achille Granchi-Taylor illustre.
Une phrase est a remarquer dans ce roman :
« Ah ! idiot ! Tu m’as pourtant assez ennuyé avec ton bag-pipe. On appelle ça biniou en Bretagne. Toujours le même air, l’animal ! ».
Hugo compare à raison, le bagpipe qu’il a sans doute réellement vu à Guernesey avec le biniou breton les deux instruments faisant partie de la famille des cornemuses. Mais où a-t’il pu voir un biniou breton ?

Achille Granchi-Taylor (1857-1921), est un ami de Gauguin qu’il rejoint à Pont-Aven  entre les années 1886 et 1888. Il séjourne ensuite à Concarneau peignant des scènes du port avec ces travailleurs. Les scènes qu’il présente sont sombres, graves, donnant une impression de tristesse.

La représentation que fait Granchi-Taylor du sonneur, nous montre une cornemuse à mi chemin entre biniou et bag-pipe écossais. Au biniou : la poche, le porte vent, la position du sonneur ; Au bag-pipe : le moulurage des bourdons, la longueur du levriad. L’artiste qui a vécu plusieurs années entre Concarneau et Pont-Aven a forcément eu l’occasion de voir des sonneurs de binious.

Paul_Gauguin_Portrait_du_peintre_Granchi-Taylor

Portait d’Achille Granchi-Taylor réalisé par Paul Gauguin (1885).

Benois, Alexandre (1870-1960)

Alexandre Nikolaïevitch Benois (en russe : Алекса́ндр Никола́евич Бенуа́)

Sans titre2

Breton Dances, 1906, oil on canvas – The Russian Museum, St. Petersburg

Alexandre Benois est né le 3 mai 1870 à Saint-Pétersbourg, en Fédération de Russie, dans une famille artistique et intellectuelle, membres éminents de l’intelligentsia russe du 19ème et du début du 20ème siècle.
En 1897, Alexandre Benois et sa famille, sont attirés par la Bretagne. Il est en compagnie de son neveu Lanceray, ils s’installent à Primel-Trégastel. De ce séjour, nous connaissons  plusieurs toiles de paysages de bord de mer. Mais une, nommée : danse bretonne attire plus particulièrement l’attention. Elle est datée de 1906.

Sans titre

Une scène de danse qui nous montre des paysans bretons dansant non pas en rond mais en double front (un coté homme et un coté femme), à noter l’absence de musicien. Cette danse était-elle menée au chant ?

La forme de la danse, la position des danseurs laisse peu de doute nous avons là une représentation de la dañs Treger, forme de danse pratiquée dans cette région du Nord-Ouest du Tregor jusqu’à la fin du XIXe siècle. Cette danse nous est connu, principalement grâce aux collectages de Jean-Michel Guilcher avec La Tradition populaire de danse en Basse-Bretagne (1963), je ne connaissais pas de document figuré montrant cette danse.

Pour en savoir plus sur la dañs Treger : Festival Gouel Bro Plestin du 2 au 10 novembre 2019

AMTMANN, Théodore (1846-1933)

Noces dans le Morbihan début XXe siècle

Arzon - Port Navalo 1

Source : MEB – Musée d’ethnographie de l’université de Bordeaux

Arzon - Port Navalo 2

Deux vues d’une noce à Port-Navalo sur la commune d’Arzon (56). Les sonneurs sont installés, la danse va commencée.

Trinité-sur-Mer noce cortège

Source : MEB – Musée d’ethnographie de l’université de Bordeaux

Trinité-sur-Mer noce cortège1

Deux vues d’une noce à La Trinité-sur-Mer (56)

Le cortège arrive conduit par un couple de sonneurs. Les sonneurs sont assis, la danse va débutée : Kas a-barh ?

Théodore Amtmann (1846-1933), photographe archiviste à la Société Archéologique de Bordeaux de 1885 à 1910, vice-président de la Société des Archives Historiques, fut certainement l’un des plus éminents précurseurs bordelais de la documentation photographique. Il a laissé à la Faculté des Lettres de Bordeaux un important ensemble de ses clichés.

PILLE Charles Henri (1844-1897)

« Couples bretons cheminant derrière un sonneur »

Pille Charles 1844-1897 D

Plume, encre brune et aquarelle signée en bas à droite, 19 x 27 cm- Source

Charles Henri PILLE (Essômes-sur-Marne 1844 – Paris 1897), caricaturiste, peintre qui publie régulièrement dans la presse de la fin XIXe siècle. Semble être fortement inspiré par les caricatures d’Alfred Darjou.

 

Darjou3

Alfred Darjou (1832-1874)