Goutière Jean (1896-1981)

Jean Goutière-Vernolle (1896-1981) peintre lorrain

Bourre Bretonne

La bourrée bretonne, Huile dur toile, signée en bas à droite 50 x 61 cm

Peintre né à Nancy en 1896, il décède à Grasse en 1981. Il exposa au Salon des Indépendants avec surtout des scènes bretonnes et notamment plusieurs représentations de danse. Aux Galeries Poirel de Nancy, il participa en 1925 à l’Exposition d’Art Indépendant, aux côtés de peintres parisiens d’avant garde et de peintres lorrains adeptes des nouvelles tendances picturales.
Outre-Atlantique, il y eut une « Ruée vers l’or ». On peut aussi dire que sur la fin du XIXème siècle et durant la première moitié du XXème siècle, nombreux furent les artistes lorrains à se « ruer » vers la Bretagne.

Mais pourquoi ce titre : La bourrée bretonne ? Les coiffes, la ronde, la posture des danseurs, montre une scène de danse dans la région d’Auray. Cette toile semble avoir été réalisée dans les années 1920-30.

Jean GOUTIERE-VERNOLLE         :   Danse bretonne

Autre scène de danse du même artiste, sans sonneur, ronde chantée ?

Marzin Paul 1904-1996

Chez Anna à Plouyé

Sans titre1

Bal chez Anna à Plouyé – Huile sur toile, 94 x 119 cm

Né le 8 novembre 1904 à Brest, il était originaire d’une vieille famille morlaisienne. Élève de l’école des Beaux-Arts de Rennes, puis de l’Académie de la Grande Chaumière à Paris, c’est dans l’enseignement qu’il va faire carrière. D’abord à Huelgoat, puis à Plouyé avant de devenir professeur au collège d’Huelgoat, où il était responsable de la section artistique. Résistant Paul Marzin devient très rapidement un peintre dont la notoriété dépasse le cadre régional. Il connaît le succès dans de nombreuses expositions : le Salon des Indépendants à Paris, le château de Trévarez et bien d’autres… Son œuvre s’inspire beaucoup de la région d’Huelgoat : sa forêt en toutes saisons, ses chapelles et leurs pardons, les habitants. Paul Marzin était non seulement un peintre de talent, connu pour la luminosité et les couleurs chatoyantes de ses tableaux, mais aussi un poète et un écrivain : ses poésies, « La feuille étoilée » et « La lisière du bois », et ses romans, « Couleur de silence » et « Le feu sacré », ouvrage illustré par ses propres dessins.

 

 

Caradec Louis (1802-1888)

 Le Rubens du Finistère

Sans-titre-1

Fête Bretonne  –  Les sonneurs / Huile sur toile  – 37 x 28,5 cm

Yves François Louis Caradec est né à Brest le 29 juillet 1802. Il est mort à Brest le 29 avril 1888.
Sa carrière se fera entièrement à Brest. Il suit les cours  de L’Académie L.-G. Charrioux de Brest, où il fréquente les professeurs de dessin de l’École navale, spécialisés dans les scènes de port et les scènes historiques.  Par la suite, toujours à Brest, il est chargé des cours de dessin organisés par la Société d’Émulation, puis vers 1874, devient professeur de dessin au lycée de la ville. L’œuvre de Caradec a connu un grand succès dans sa ville natale.  Ses œuvres son acquises de son vivant par les collectionneurs et le musée de Brest.

Sans titre

S’agit-il d’un scène de noce, de foire, de pardon ? Classique dans sa composition, les sonneurs sont assis sur la margelle du puits devant la ferme au toit de chaume. L’artiste présente les danseurs en couple, figure du bal ou jabadao.  Source

Sans titre 2

Autre scène de danse très proche de la précédente, les sonneurs sont présentés au pignon de la chaumière. La ronde est joyeuse et colorée. Source

Caradec breton

Étude de breton, huile sur toile

Scène de pardon, on a perçoit, dans le fond, un couple de sonneur en pleine action devant les danseurs.

En 1836, il participe comme lithographe à l’illustration du « Voyage dans le Finistère » de Jacques Cambry et du «Finistère en 1836» d’Émile Souvestre. il est l’auteur en 1858 d’un album de costumes bretons traditionnels offert à Napoléon III alors en visite en Bretagne. Il a produit aussi un album de propagande protestante, caricaturant les fidèles catholiques, édité à Morlaix.
Il a peint de nombreux paysages et scènes d’intérieur bretons, mais surtout de nombreux portraits en costumes bretons traditionnels ainsi que des scènes de mœurs, de marché ou de fêtes. Ses œuvres présentent une grande qualité d’exécution, une précision dans la reproduction des costumes et des accessoires, le rendu des tissus, etc…

1372337826479396

Fête Bretonne – Huile sur toile 24,5 x 32,5 cm