Anthologie Mouez Breiz

La musique bretonne à travers le regard d’Herman Wolf

Frémeaux

C’est sous le titre de 1925-1960 Anthologie du patrimoine phonographique Breton qu’est publié ce coffret de trois CD. Il est présenté comme un hommage à Herman Wolf (1904-1976), de Quimper, fondateur de la firme Mouez Breiz, première et longtemps seule entreprise de production discographique bretonne. Ce coffret présente un panorama d’œuvres rares et oubliées  allant d’enregistrement de biniou et bombarde des années 1930 aux premiers enregistrements du tout jeune Alan Stivell, alors Alan Cochevelou.
Produit par Frémeaux & Associés, label spécialiste d’éditions d’archives sonores, cette Anthologie est parfaitement réalisée avec son livret de présentation comportant les sources de chaque enregistrement.
A découvrir ou à réécouter, les enregistrements jamais réédités de 1955 et 1960, sortis à l’époque en 45 tours, de Zaïg Monjarret épouse de Polig et du duo harpe avec Alan Stivell et chant avec Adréa Ar Gouilh. Le 3e CD est consacré à Eliane Pronost (1933-207) chanteuse du Léon, présente sur de très nombreux enregistrements depuis ses premiers 45 tours édités chez Mouez Breiz en 1956.
Un seul regret, pourquoi avoir mis en couverture cette photo surexposée d’une jeune bretonne en coiffe du kreiz-breizh, n’aurait-il pas été préférable de sortir de ce cliché ?

MB - Wolf

Publicité de 1927, pour la maison Wolf, la firme Mouez Breiz n’est pas encore crée, mais la boutique de la place St Corentin, vend déjà les premiers phonos de Binious et Bombardes

Musik-e-Breizh

Publicités

Cartes des Sonneurs Bretons

Après avoir établi un premier fichier des anciens sonneurs de biniou & bombarde, j’ai mis en carte ce fichier pour une meilleure lecture de la répartition et de l’activité de ces sonneurs. Je n’ai pris en compte que les sonneurs de l’ancienne génération, en activité entre 1850 et 1950, avant le renouveau de la Bodadeg ar Sonerion de 1945. Pour l’instant figure seulement 130 fiches de sonneurs. Je précise que j’ai vérifié l’état civil, la profession et l’adresse le plus souvent qu’il m’a été possible de le faire. Sur le même principe une carte des sonneurs de violon, vielle, veuze et clarinette va être établie par la suite.
Je suis bien sûr preneur de toutes informations permettant de corriger ou compléter cette carte. En cliquant sur un point, la fiche du sonneur apparait et peut-être bientôt sa photo…

MASUI Paul Auguste 1888-1981

Le sonneur

Paul-Auguste-MASUI-le-sonneur--ou-joueur-de-biniou-1508928223

Huile sur toile, 1926, 110 x 95 cm (source : Galerie Stéphane Brugal)

Joueurs de Binious

Sans titre

Pointe-sèche, 1939, numérotée 5/50, 30 cm x 26 cm (source : Crozon Antiquités)

Cornemuse et Biniou

Couple sonneurs

Linogravure, 1927, numérotée 6/15, 31 cm x 30 cm (source : Crozon Antiquités)

Peintre et graveur belge, autodidacte, Paul-Auguste Masui (1888-1981) s’est, tout au long de sa vie, principalement inspiré de la Flandre, de la Bretagne, de l’Ardenne, de la Provence, de l’Italie et de l’Espagne. Il n’est passé en Bretagne qu’à deux reprises, dans la région de Camaret en 1925 puis en Pays Bigouden en 1926. Ses thèmes de prédilection ont été le paysage et la figure humaine. Il s’est souvent plu à décrire la condition populaire avec une grande humanité. Une rétrospective a eu lieu au Musée de Pont-Aven en 2007.

Makowski Tadé 1882-1932

Kobziarze – Joueurs de biniou

1b7e88_eed1c4c11bab1036093ea74439042706

Huile sur toile, 81,5×100, 1929 – Musée National de Varsovie

Peintre polonais, MAKOWSKI, Jozef Tadeusz, dit Tadé est né en 1882 à Auschwitz, Pologne ; il étudie entre 1903-1908, aux Beaux-Arts de Cracovie ; 1909, s’installe à Paris. Entre 1914 et 1915, le peintre habite en Bretagne, d’abord comme invité de Władysław Ślewiński à Doëlan, puis au hameau du Pouldu. Il décède en 1932, à Paris.
Sa représentation d’un couple de sonneurs, marquée par le cubisme et les formes géométriques surprend par son originalité.

Sans titre

Autoportrait