Le Faouët, 1931

Ce concours est le dixième et dernier concours de sonneurs organisé par l’Union Régionaliste Bretonne.

L’Ouest-Éclair 24 août 1931

L’Ouest-Éclair donne la liste des jurys : François Jacob, Lajat et Le Roch.
La liste des jurys du Nouvelliste du Morbihan est différente on y retrouve Jean-François Jacob et Alfred Lajat (1872-1958) auquel il faut ajouter : le Docteur Charles Picquenard (1872-1940) et Gweltas Jaffrennou (1908-2000), fils du barde Taldir et tout nouveau joueur de cornemuse écossaise.
A cette fête est aussi présent Hervé Le Menn (1899-1973) qui créera l’année suivante à Paris la K. A. V. (Kenvreuriezh Ar Viniaouerien), première association regroupant des sonneurs bretons.

Concours de Binious du dimanche 23 aout 1931 :

1er prix : Le Guennec et Lenouveau père
Le Guennec Joseph (1889 Ploërdut – 1944 Guéméné-Sur-Scorff), Cafetier, A La Gaité Bretonne rue Frémicourt à Paris
Lenouveau : Le Nouveau famille de sonneurs de Saint-Tugdual, le seul référencé précisément est Laurent Le Nouveau (1845-19??) qui déclare « Musicien breton » comme profession à l’état civil. Il participe à plusieurs concours jusque 1914. Il sonne avec son fils sans doute Jean-Marie (1866-1951) aussi de Saint-Tugdual.

Le Guennec & Le Nouveau 1er prix du concours

2e prix : Le Breton et Gervais de Lignon
Le Breton Jean-Marie (1889 Meslan – 1956 Le Faouet), aveugle, bombarde
Gerbet Nicolas (1879 Le Saint – 1945 Le Faouet), biniou, cultivateur.

Le couple Le Breton & Gerbet

3e prix : Le Louarn et Le Coguic du Faouët
Ce couple est vainqueur au concours de l’URB de 1922 à Pontivy.
Le Louarn Joseph : sonneur non identifié, en 1904 à Gourin un sonneur au nom de Louarn est classé 7e.
Le Coguic : S’agit-il de François Le Coguic (1892 Lignol – 1976 Lignol) cultivateur ?

4e prix Lenouveau fils et Le Puilh de Saint-Tugdual
Lenouveau : deuxième nouveau ou Lenouveau participant à ce concours
Le Puilh : sonneur inconnu, unique mention dans un concours

L’Ouest républicain du 27-05-1937

Un problème d’impression a décalé le texte :
« Voici deux excellents sonneurs de biniou de Saint-Tugdual.
A droite : Joseph Nouveau, père alerte malgré ses 72 ans et toujours populaire « biniaouér » lauréat de nombreux concours.
A gauche : son neveu, Louis Nouveau qui, fidèle à la tradition familiale, est déjà un « bombarder » de talent. c’est à eux que fut confié l’honneur d’accueillir « à la bretonne » tout dernièrement à Lorient, l’Harmonie des Chemins de fer de l’État.
« 
Je n’est pas retrouvé de Joseph Le Nouveau sonneur, mais n’aurait-il pas une erreur de prénom ? Il pourrait s’agir de Jean-Marie Le Nouveau (1866-1951) fils de Laurent Le Nouveau (1845-19??). Qui serait son neveu au nom et prénom de Louis Le Nouveau ?

5e prix : Nouveau et Milliou du Faouët
Nouveau : troisième sonneur au nom de Nouveau ou Le Nouveau de ce concours
Milliou : sonneur non identifié, unique trace dans les concours.

Source : Musique Bretonne, ArMen, 1996, p. 384

Vue sans doute prise lors du concours du Faouet en 1931, on y reconnait assis a gauche à la bombarde Gus Salaun (1897-1976) qui ne figure pas dans le classement du concours. Derrière lui a gauche Job Le Guennec (1889-1944) à la bombarde, vainqueur de ce concours avec Le Nouveau qui est assis au biniou. Gus Salaun a échangé avec Job Le Guennec chapeau et costume pour la photo, à noter la clarinette au premier plan. Le couple debout a droite n’est pas identifié précisément.

L’Ouest-Éclair, 24 août 1931

Logo_Union_Régionaliste_Bretonne_1931

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s