Carnac, 1923 et 1924

Pardon des Menhirs, dimanche 19 août 1923

Le pardon de 1922 avec son concours de sonneurs ayant été un succès, le programme est reconduit.

« Concours de binious (100 francs de prix), plus un biniou et une bombarde, don de M. et Mme Pecquari) […]
Le chef de jury du concours de binious était le biniou carnacois Magadur, un aveugle de guerre décoré de la croix de guerre avec palme, de la médaille militaire et de la légion d »honneur qui a certain moment déchaina le fou rire avec sa chanson bretonne des filles de Ploemel un peu pimenté de sel gaulois. La cécité de ce brave ne lui enlève rien de sa gaité et on l’entendit chanter, on le vit rire joyeusement et danser avec entrain. » (L’Écho de Quiberon, 26 août 1923).

C’est la première fois qu’un sonneur figure parmi les membres dans le jury d’un concours. Il s’agit de Le Magadur François (1876 Ploemel – 1937 Carnac), cordonnier au Coudiec en Carnac, aveugle suite à la guerre, surnommé : Françez ar soner que l’on peut écouter sur le 78 tours (réf K‐6705) avec son fils, sur un En Dro et un Laridé de 1932.

Je n’ai pas retrouvé le classement de ce concours.

Les Magadur père et fils – Source : G Bailloud, Zacharie Le Rouzic Carnac, Vannes, 2015, p. 79

Pardon des Menhirs, 1924

Le classement ne donne pas les noms des concurrents mais seulement les noms de leurs communes.

Concours de biniou :
Ancien :
1er prix : Joueurs d’Erdeven
2e prix : Joueurs de Vannes

Jeunes :
1er prix : Joueurs de Crach
2e prix : Joueurs de Carnac

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s