Vannes, 1913

Après Vannes (1899), Quimperlé (1901), Auray (1902), Gourin (1904), Carnac (1906), Rostrenen (1907) et Redon (1912) le concours de Vannes (1913) est le huitième organisé par l’Union Régionaliste Bretonne. Il est organisé le dimanche 28 septembre, un programme qui reste inchangé, avec le concours de biniou et de costumes en fin de congrès.

Journal de Ploërmel du 05-10-1913

Journal de Ploërmel, 5 octobre 1913.

Alors que les sonneurs sont encore nombreux dans le pays de Vannes, quatre couples seulement se présentent. En comparaison, le concours de 1912 organisé à Redon avait attiré 18 couples. Est-ce la concurrence entre les nombreux autres concours ou le montant des prix qui est assez faible, 20 fr. au premier, en comparaison de Brest ou Quimperlé qui offre 70 fr. au premier ? En 1913, j’ai retrouvé six concours en deux mois, ce seront les derniers avant la grand guerre qui débutera l’année suivante.
27 juillet à Pont-Aven au pardon des Fleurs d’Ajoncs
27 juillet à Brest, foire exposition
31 aout à Hennebont organisé par la FRB
7 septembre à Quimperlé
28 septembre à Vannes par l’URB
29 septembre à Loudéac
Le public semble lui aussi beaucoup moins nombreux, une centaine de spectateurs, bien loin de l’affluence notée en 1899 au premier congrès de l’U. R. B. organisé dans cette même ville. Depuis il y eu une scission en 1911 avec la création de la Fédération Régionaliste Bretonne (F. R. B) qui vient de tenir sont congrès à Hennebont, l’élan des premières années est rompu.

Dans l’exposition La Roche de Vannes et Jacob de Keryado sont remarqués et récompensés pour la présentation de « binious et bombardes« .
On retrouve Jean-Pierre Jacob, célèbre tourneur et sonneur de Keryado, qui avait déjà exposé ses instruments au congrès de la F. R. B. de Hennebont le mois précédent.
Quand à La Roche : il s’agit de Lucien La Roche de Vannes, professeur de musique, compositeur, qui tient aussi le magasin musique de sa ville. Il est aussi membre de l’U. R. B. Lucien La Roche, n’est pas tourneur comme Jacob, il n’est que revendeur, il ne présente donc pas ses réalisations, qui était son fournisseur ?
Voir : Roland Becker, Lucien Laroche, Musique Bretonne, n° 212, 01-2009, pp. 20-23.

Courrier morbihannais (Le) du 12-10-1913

Le Courrier Morbihannais, 12 octobre 1913.

Concours de binious :
1er prix, 20 fr. : MM Adolphe Fanen de Saint-Avé et Prosper Le Paves, de Saint-Avé. Fanen Adolpe (1839 Saint-Avé – 1921 Saint-Avé), bombarde, meunier, père de Jean Fanen.
Le Pavec Prosper François (1893 Saint-Avé-1934 Vannes), biniou, cultivateur à Coëdigo Malenfant en Saint-Ave, il épouse la fille de Mathurin Le Gleuher autre sonneur de Saint-Avé.
Ce couple participe au concours de Redon (1912).

2e prix, 15 fr. : Jean Fanen de Saint-Avé et Mathurin Le Gleuher, de Saint-Avé.
Fanen Jean-Marie (1881 – 1961) bombarde, meunier à Saint-Avé, fils de Adolphe Fanen qui gagne ce concours. Participe au concours de Redon (1912).
Le Gluher [Gleuher] Mathurin (1866-1940) biniou, tisserand à Saint-Avé.

3e prix, 10 fr. : M. Ollivier de Vannes et Mathurin le Roux, de Vannes.
Mathurin Le Roux : participe au concours de Carnac (1906), sonneur non identifié.
Pierre-Marie Ollivier de Vannes, sonne toujours dans les années 1930, sonneur non identifié précisément.

Logo_Union_Régionaliste_Bretonne_1931

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s