Pont-Aven, 1913

C’est le cinquième Pardon des Fleurs d’Ajoncs, qui cette année change de nom et devient le Pardon des Ajoncs d’Or. Créé et organisé par le barde armoricain Théodore Botrel, il a lieu habituellement le deuxième dimanche d’août, sa date est avancée au dimanche 27 juillet cette année. Il est toujours organisé une année sur deux (les années impaires) en alternance avec le Pardon des fleurs de Blé Noir de Dinan qui couronne aussi sa reine.
Je n’ai pas retrouvé les résultats des concours des années 1909 et 1911, pourtant le programme de ces deux années en annonce l’organisation.

Sans titre

Le programme de 1911 mentionne bien un concours de biniou.

Au fil des années le concours de sonneurs va perdre rapidement de l’importance, devenant accessoire. L’attraction principale de la fête restant la présentation des costumes régionaux avec en apothéose l’élection de la Reine et la forte personnalité de son organisateur Théodore Botrel.

Ouest-eclair 21-07-1913

                              Ouest-Éclair, 21 juillet 1913.

Cette année le concours est en concurrence avec celui de Brest organisé le même jour avec des prix bien supérieurs, avec 70 fr. au 1er prix..
Courrier du Finistère 02-08-1913

Le Courrier du Finistère, 2 août 1913.

Concours de binious :

1er prix, 30 fr. : Coroller et Durand de Bannalec
Coroller Yves (1881-1948) de Bannalec, bombarde, aveugle, sonneur habitué du concours de Pont-Aven, il participe au concours de 1905 et 1907.
Durand Jérôme (1869 Kernevel – 19??) biniou, charron à Trolan en Kernevel.
Echo de Bretagne 11-07-1913

L’Écho de Bretagne, 11 juillet 1913.

2e prix, 25 fr. : Gourmelin et Guerzéder de Quimperlé
Gourmelin Auguste (1866 Riec-sur-Belon – 1942 Quimperlé), bombarde, peintre-vitrier de Quimperlé, sonneur habitué du concours de Pont-Aven.
Guerzéder : sonneur non identifié, participe avec Auguste Gourmelin au concours de Quimperlé au début septembre 1913.

3e prix, 20 fr. : Guernalec & Guibon de Bannalec
Guernallec François (1862 Quimperlé – 1933 Bannalec), cultivateur à Kerleyen en Bannalec.
Guibon : il s’agit de Guiban François (1865 Bannalec – 1932 Bannalec), cultivateur à Kerliver en Bannalec.

4e prix, 15 fr. : Gaillard & Bodivit de Quimper
Gaillard François (1876 Quimper – 1922 Ergué Armel), ménétrier à l’état-civil, de Quimper.
Bodivit : famille de sonneur de Fouesnant, s’agit-il du père François (1887-1963) ou de Louis-Noël (1848-1921) ?

5e prix, 10 fr. : Le Naour et Cotonnec de Nizon
Le Naour François (1854 Nizon – 1931 Riec-sur-Belon), aveugle, de Pont-Aven, joueur de hautbois à l’état-civil.
Cotonnec François, pas situé précisément, sans doute de Riec-sur-Belon, biniou, habitué des concours, sonne jusqu’au début des années 1930.
Ce couple a participé au concours de Pont-Aven (1907).

 

Pour en savoir plus sur cette fête : Rivet-Daoudal F., Pont-Aven Pardon des Fleurs d’Ajoncs, Amis du Musée de Pont-Aven, 2005, 56 p.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s