Redon, 1912

Après Vannes (1899), Quimperlé (1901), Auray (1902), Gourin (1904), Carnac (1906) et Rostrenen (1907), Redon est le septième concours organisé par l’Union Régionaliste Bretonne et le premier en Haute-Bretagne.
Le programme reste inchangé alternant entre conférences et expositions d’art et d’artisanat, il se termine par une journée de fête avec des concours de chants populaires, de costumes du pays gallo et de biniou. Je n’ai pas retrouvé de photo de ce congrès, ni de renseignements sur le déroulement du concours.
Organiser un concours de sonneurs de biniou à Redon, pays d’Ouest et Vilaine, est étonnant en ce début de XXe siècle. Les derniers sonneurs en activité semblent avoir disparue depuis près de 50 ans dans cette région. Ils ont été remplacés par des sonneurs de violons. Les concurrents les plus proche de Redon, comme le couple d’Elven, a fait près de 50 km, les autres viennent de la région de Vannes à plus de 60 km..

Morbihannais (Le) du 20-09-1912

Le Morbihannais, 20 septembre 1912

Si neuf couples sont classés,  la presse mentionne la présence de 18 couples. Les résultats donnent deux classements, séparant les Cornouaillais des Morbihannais.

Concours de binious
I – Binious Cornouaillais
1er prix, 30 fr. : François Salaun de Rosporden et Auguste Gestin de Scaer.
Salaun François (1870 Bannalec – 1913 Bannalec), bombarde
Gestin Auguste (1866 Guiscriff – 1938 Scaër), à l’état civil Augustin, déclare comme profession joueur de biniou de Pont-Meur en Scaër.
Couple habitué des concours

Le Petit Breton 4 décembre 1938

Le Petit Breton, 4 décembre 1938

2e prix, 20 fr. : Michel et Louis Le Bidan de Langonnet.
Bidan Michel (1861 Langonnet – 1923) bombarde, charron à Langonnet. Nombreuses participations à des concours et fêtes bretonnes.
Louis Bidan sonneur non identifié.

II – Binious morbihannais
1er prix, 25 fr. : Adolphe Fanen et François Le Pavec de Sainte-Avé.
Fanen Adolpe (1839 Saint-Avé – 1921 Saint-Avé), bombarde, meunier
Le Pavec Prosper François (1893 Saint-Avé-1934 Vannes), biniou, cultivateur à Coëdigo Malenfant en Saint-Ave, il épouse la fille de Mathurin Le Gleuher autre sonneur de Saint-Avé.

Fanen Adolphe Fanen 1839-1921

2e prix, 20 fr. : Mathurin Le Roch et P. M. Ollivier de Vannes.
Le Roch Mathurin sonneur non identifié.
Ollivier Pierre-Marie sonneur non identifié.

3e prix, 15 fr. : Mathurin Le Nestié et Louis Le Delmat ou Denmat de Pluvigner.
Plus sûrement Mathurin Le Nestic et Louis Le Denmat, couple de sonneurs non identifié.

4e prix, 10 fr. : François Le Magadur et Mathurin Le Corre de Carnac.
Le Magadur François (1876 Ploemel – 1937 Carnac), cordonnier au Coudiec en Carnac, surnommé :  Françez ar soner.
Le Corre de Carnac, sonneur non identifié, participe au concours de Carnac (1906).

5e prix, 10 fr. : Fanen fils et Pierre-Marie Le Tual de Saint-Avé.
Fanen Jean-Marie (1881 Saint-Avé – 1961 Saint-Avé) meunier, fils de Adolphe Fanen qui gagne ce concours.
Le Tual ou Le Thual Pierre-Marie, sonneur non identifié, unique participation à un concours.

6e prix, 10 fr. : Louis Tanguy et Mathurin Le Lin de Saint-Goustan d’Auray.
Le Lain Mathurin (1869 Brec’h – 1937) bombarde, cultivateur, roulier à Auray.
Tanguy Louis (1858 Plougoumelin – 1924 Auray) biniou, Quai Neuf à St Goustan en Auray, frère de Jean-Mathurin aussi sonneur.

7e prix, 10 fr. : Louis Simon et Pierre Dréano de Bignan.
Couple de sonneurs non identifié.

Médailles aux couples de sonneurs de Meucon, Arradon, Elven, Saint-Avé.

Logo_Union_Régionaliste_Bretonne_1931

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s