Brest, 1905

Deuxième concours organisé à Brest après celui de 1895.

Brest 1905

Comme en 1895 ce concours est organisé dans le cadre d’un concours musical regroupant : orphéons, harmonies, chorales et autres fanfares, sous la direction de Bourgaud-Ducoudray (1840-1910) chef d’orchestre de grande renommé et d’origine bretonne.  La presse annonce la présence de 4 000 musiciens venant de tout l’ouest.
Le concours de biniou est lui loin d’attirer autant de sonneurs que celui de 1895 où l’on trouvait 42 couples classés. La Dépêche de Brest (01/11/1905) annonce 13 couples présents, alors que le journal de Carhaix Ar Bobl (19/08/1905) note la présence que de 6 « groupes de binious ». C’est Ouest- Éclair (12/08/1905) qui est le plus précis en publiant la liste des communes de provenance des sonneurs inscrits.
« Liste des concurrents Binious et Bombardes :
Saint-Marc (Finistère) 2 exécutants
Lambézellec (Finistère) 2 exécutants
Crozon (Finistère) 2 exécutants
Telgruc (Finistère) 2 exécutants
Guiscriff (Morbihan) 2 exécutants
Le Faou (Finistère) 2 exécutants »
Il y avait donc bien six couples de sonneurs la plus part de la région brestoise hormis un couple de morbihannais.
  Je n’ai pas retrouvé d’information particulière sur le déroulement du concours, ni les noms des jurys.

Résistance 19-08-1905

La Résistance, 19 août 1905.

Prix d’honneur avec félicitation : 1er prix ex : Louis et Maurice Le Bihan de Guiscriff
Louis Le Bihan (1863 Guiscriff – 1906 Guiscriff) biniou, tisserand, cabaretier.
Maurice Le Bihan (1866 Guiscriff – 1932 Reims) bombarde, tisserand.
Les deux frères ont participé aux concours de Vannes (1892) et de Quimperlé (1901) Ils ont gagné la semaine précédente le premier concours du Pardon des Fleurs d’Ajoncs de Pont-Aven.

Le Nouvelliste du Morbihan 16-04-1932

Le Nouvelliste du Morbihan, 16 avril 1932.

1er prix ex : Kerhoas et Ménez de Lambézellec
Kerhoas Jean (1872 Plonevez-du-Faou – 19?? Lopérec) perruquier et sonneur de biniou.
Ménez : Sonneur inconnu, de la région du Faou – Rosnoen (29). Un Ménez est classé 41e au concours de Brest (1895).

1e prix ex : Quéméneur et Henry de Saint-Marc
Quéméneur : sonneur inconnu, seule trace dans un concours.
Henry : S’agit-il de Henry François (1860 La Roche Maurice – 1927 Irvillac) forgeron et tenancier de bistrot ? Classé 39e au concours de Brest (1895).

2e  prix : Mocaër et Goulaouic du Faou
Mocaër : sonneur non identifié, une autre participation Brest (1895) où il est classé 41e.
Gourlaouic : sonneur non identifié
Ce couple est classé 4e au concours de Quimper (1908) où ils sont localisés comme étant de Rosnoën (29).

Sans titre

Crozon Harmonie

BREST – Concours Musical de 1905 – Défilé – L’Harmonie « A l’Immaculée » de Crozon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s