Auray, 1902

Troisième concours organisé par l’U. R. B. (1)

Contrairement aux autres concours de l’U. R. B. je n’ai pas retrouvé les résultats de ce concours. Ils ne sont pas publiés comme habituellement dans le bulletin annuel de l’association, ni dans la presse locale.
Les spectateurs se déplacent en nombre à Auray, Le Nouvelliste du Morbihan du 2 octobre 1902, évalue la foule à 10 000 personnes. La presse, comme à chaque rassemblement de binious, remarque les dissonances entre les sonneurs. L’Ouest-Éclair interroge :  Qui parviendra jamais à accorder des binious musicalement et confraternellement parlant ?

« […] les binious, disions-nous, charment maintenant l’assistance. On entend avec plaisir les disputes des concurrents, on admire les coups de langues, les battements de pieds, les clignements symboliques des yeux, le tout évoluant sous le regard impartial de MM. de l’Estourbeillon, Lajat, Herrieu, docteur Picquenard et Gibson, dont le kilt et le plaid attirent les regards étonnés des Celtes morbihannais, moins étonnés cependant que certains badauds parisiens, dont la ferme croyance en la banalité générale, reçoit en ce jour un choc inattendu à la vue des kilts et des bragou-braz. (Bulletin de l’Union Régionaliste bretonne, 1902, pp. 29-30.)

La presse reste évasive sur le nombre de concurrents, Le Nouvelliste du Morbihan annonce une centaine de sonneurs dans un premier article, puis 36 couples dans un deuxième.
Les noms des jurys sont eux publiés :
Régis de L’Estourbeillon (1858-1946) député royaliste du Morbihan, fondateur de l’U. R. B.
Alfred Lajat (1872-1958), ami de Taldir (Jaffrennou), imprimeur, membre du Gorsedd
Charles Armand  Piquenard (1872-1940), docteur, enseignant en botanique, membre de l’U. R. B. et du Gorsedd
Gipson en kilt délégué de la Ligue Panceltique , venu d’Irlande
Loeiz Herrieu (1879-1953), écrivain paysan, militant infatigable de la langue bretonne, on le surnommait Er Barh Labourér (« Le barde paysan »).

Le seul témoignage sur ce concours nous vient de Loeiz Herrieu, membre du jury, qui critique l’utilisation d’airs français par les sonneurs :
 » Le concours de biniou a été bien beau ; un grand nombre de lauréats ont tenu à venir montrer leur talent car beaucoup avaient réellement du talent. Ce qui n’était pas pour me plaire beaucoup c’est d’entendre quelques-uns jouer des airs français ; on aurait dit à les entendre que la musique bretonne a disparu et ils faisaient cela dans l’intention bien évidente de faire plaisir aux membres du jury. Non, sonneurs, vous ne faisiez plaisir à personne en sonnant de pareilles inepties.
Les membres de la commission croyez le bien auraient préféré vous entendre jouer les beaux airs de Basse-Bretagne que ces airs venus de l’Étranger. Apprenez donc à jouer les airs si mélodieux de notre pays : des airs de danse, des matches. Ces airs ne manquent pas. Il n’y a que l’embarras du choix.« 
Er Bugul Gunthiern [pseudo de Loeiz Herrieu]

Herrieu n’est pas le premier à porter cette critique, le colonel Bourgeois président du concours de Brest en 1895, demande aux sonneurs dans son discours de la remise des prix : « […] évitez autant que possible, les airs français vulgaires, qui ne conviennent pas en général aux danses bretonne […] ». On retrouve encore cette volonté d’expurger les airs français du répertoire des sonneurs dans les premières années de la B. A. S. (2) de 1943 a 1950 avec Jef Le Penven censeur musical de l’association.

(1) U. R. B. : Union Régionaliste Bretonne
(2) B. A. S. : Bodadeg ar Sonerion

Nous disposons de trois cartes postales de ce concours montrant la foule qui assiste au concours. Mais y avait-il véritablement 10000 personnes ?

Les deux premières sont des cartes stéréos
Auray1

Auray2

Auray 0

 

Cette carte plus rare, montre deux concurrents s’exécutant devant la foule.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s