Supplément de solde pour les binious

Une lettre, qui fut adressée à la fin du mois d’octobre 1870 aux maires des communes du Finistère par le Préfet du département, est souvent citée comme preuve de l’engagement de sonneurs dans l’armée avec supplément de solde s’ils apportent leurs instruments. Ce document n’a jamais été reproduit dans son intégralité (Merci à Gilles Kermarc et à Patrick Sicard pour sa communication).

« République Française Préfecture du Finistère Quimper, le 31 Octobre 1870
Monsieur, le Maire,
Je vous ai, par dépêche du 25 octobre adressée aux Sous-Préfets, fait savoir que tous les mobilisés devaient se tenir prêts à partir au premier signal, […]»

AD29-1M263-mobilisation - 1870-D

AD29 – 1M263

Cette lettre est signée par le Préfet du Finistère, E. CAMESCASSE.

Camescasse-D
Ernest Camescasse (1838-1897), né à Brest, il est nommé préfet du Finistère par Gambette le 5 septembre 1870, il restera en poste jusqu’au 1 mars 1871.

 

La présence du Général Keraty à Quimper au moment de sa rédaction indique que cette lettre est destinée au recrutement de l’Armée de Bretagne qui sera cantonné au tristement célèbre camp de  Conlie.
Visiblement les Mobiles bretons n’ont pas attendu la demande du Préfet pour prendre leurs binious, la presse parisienne signale déjà la présence de sonneurs au milieu du mois de septembre dans la capitale. Cet appel du préfet Camescasse a-t-il été suivit ? Les autres départements bretons et notamment le Morbihan, ont-ils prient les mêmes dispositions ?

Les binious militaires à la guerre de 1870

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s