Gorsedd à Huelgoat – août 1929

Le Grand Léon (bombarde) & Le Goff (biniou)

Un couple de sonneurs qui boit un coup entre deux danses… La presse nous renseigne sur ce gorsedd et permet de mettre un nom sur les musiciens.

« Les Binious de Carhaix, le Grand Léon et Le Goff, sont à leur poste dès 9 heures du matin, et sonnent le rassemblement. […] On ne saurait assez exprimer le charme aigrelet de ces instruments monotones et rudimentaires. Le joueur de bombarde, le grand Léon (tout le monde l’appelle ainsi et il est célèbre dans la région pour sa virtuosité) semblait véritablement possédé du démon de la musique. Rouge, congestionné par l’effort, essoufflé, il évoquait assez bien un David Théniers de kermesse hollandaise. Son compagnon, le joueur de biniou, avait, au contraire, un teint pâle et une allure penchée, pleine de fatalisme. » (article de Pierre Avez, dans An Oaled – 4e tri. 1929 et La Dépêche de Brest, 21/08/1929)

  • Le Grand Léon, ou Léon Braz, à l’état civil : Guillaume Léon (1868-1950) de Carhaix, qu’il ne faut confondre avec son frère et concurrent François Léon (1871-1941) dit Léon Bihan.
  • Le Goff Jean-Marie (1872-193?) de Saint-Péran en Glomel (voir les biniou du 73e ter pendant la Guerre 14-18)

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s