Kerguiduff sonneur et vendeur de bonneterie à Nantes

Kerguiduff-a

Carte postale publicitaire des années 1910-1916

Kerguiduff-dos

Étonnante carte publicitaire en deux tableaux – « Traou mad e marchat mad – Jean-Pierre et Marie-Jeanne vendent bon et bon marché« .

Le dos de la carte nous renseigne, il ne s’agit pas de Jean-Pierre, mais de Paul Kerguiduff qui était marchand forain à Nantes, mais originaire du Finistère. C’est sans doute ce qui explique l’emploi de la langue bretonne et de la bombarde, pour attirer le chaland. Il y a cette époque de nombreux bretonnant à Nantes. Un article de presse (1), nous apprend qu’il est d’origine brestoise et membre des Paotred ar Men (amicale des finistérien de Loire-Atlantique), association qu’il ne manque pas d’animer avec son biniou lors des banquets et réunions. Étonnant cette façon de porter les bombardes accrochées autour du cou et, si monsieur joue de la bombarde madame ne joue pas du biniou mais de la cabrette, était-elle auvergnate ?

(1) La Dépêche de Brest, 1 mai 1923.

Semaine-15-01-1922

Publicité du journal La Semaine du 15 janvier 1922

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s