Kerguiduff sonneur et vendeur de bonneterie à Nantes

Kerguiduff-a

Carte postale publicitaire des années 1910-1916

Kerguiduff-dos

Étonnante carte publicitaire en deux tableaux – « Traou mad e marchat mad – Jean-Pierre et Marie-Jeanne vendent bon et bon marché« .

Le dos de la carte nous renseigne, il ne s’agit pas de Jean-Pierre, mais de Paul Kerguiduff qui était marchand forain à Nantes, mais originaire du Finistère. C’est sans doute ce qui explique l’emploi de la langue bretonne et de la bombarde, pour attirer le chaland. Il y a cette époque de nombreux bretonnant à Nantes. Bizarre aussi cette façon de porter les bombardes accrochées autour du cou et, si monsieur joue de la bombarde madame ne joue pas du biniou mais de la cabrette, était-elle auvergnate ?

Semaine-15-01-1922

Publicité du journal La Semaine du 15 janvier 1922

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s