Expo/Conférence : Jean Guillerm à Belle-Isle-en-Terre

INFOS PRATIQUES :
> Exposition mairie de Belle-Isle-En-Terre du 27 septembre au 02 novembre – Gratuit
> Conférence de Kristian Morvan : vendredi 27 septembre à 20h30 à la mairie – Vernissage à 18h30
> Grand fest-noz hommage à Jean Guillerm le samedi 02 novembre à Belle-Isle-en-Terre

L’image contient peut-être : 3 personnes, chapeau et texte

L’association Dastum Bro-Dreger et la mairie de Belle-Isle-en-Terre s’associent pour rendre hommage à Jean Guillerm, premier jouer de cornemuse écossaise en Bretagne et personnage atypique de la commune. Suite au don de la famille Le Gall, l’association exposera les costumes et les instruments du fameux trio Guillerm, musiciens qui ont animés les fêtes du Trégor de 1880 à 1920.

Jean GUILLERM
Jean Gwilherm (1857-1922) eus Benac’h, paotr brudet ha disort Bro Dreger, zo anavezet evit bezañ soner kentañ binioù bras Bro Skos e Breizh. E-pad tost hanter-kant vloaz eo bet o son e meur a eured, pardon, gouel hag e gouelioù folklorel kentañ. Gant e wiskamant livet, da heul un tabouliner hag ur soner dreujenn-gaol e raent ur strollad o vont ha dont, tra digustum evit fin an XIXvet kantved , a-raok ne vefe eus ar bagadoù hag ar strolladoù folklorel breton.

Personnage mythique et atypique du Trégor, Jean Guillerm (1857-1922) de Belle-Isle-en-Terre fût le premier sonneur de cornemuse écossaise connu en Bretagne. Durant près de 50 ans, ce musicien fût l’animateur de nombreux mariages, pardons, fêtes communales et premières manifestations folkloriques. Vêtu d’un costume breton coloré, accompagné d’un tambour et d’une clarinette formant un orchestre déambulatoire inédit en Bretagne, il préfigure, dès la fin du XIXe siècle, ce qui deviendra plus tard le bagad et les ensembles folkloriques bretons.

Publicités

Expo Guillerm à Gourin

 Prochaine étape pour l’exposition Guillerm 1ère cornemuse de Bretagne à la mairie de Belle-Isle-en-Terre le vendredi 27 septembre avec conférence à 20h30.

Expo Gourin 2

Le public intéressé à Gourin

Jean Guillerm premier cornemusier breton

Exposition au concours de sonneurs dimanche 8 septembre 2019 à Gourin

69461401_929931567373084_8916458011799584768_o

Personnage mythique et atypique du Trégor, Jean Guillerm (1857-1922) de Belle-Isle-en-Terre fût le premier sonneur de cornemuse écossaise connu en Bretagne. Durant près de 50 ans, ce musicien fût l’animateur de nombreux mariages, pardons, fêtes communales et premières manifestations folkloriques. Vêtu d’un costume breton coloré, accompagné d’un tambour et d’une clarinette formant un orchestre déambulatoire inédit en Bretagne, il préfigure, dès la fin du XIXe siècle, ce qui deviendra plus tard le bagad et les ensembles folkloriques bretons.

Jean Gwilherm (1857-1922) eus Benac’h paotr brudet ha disort Bro Dreger, zo anavezet evit bezañ soner kentañ binioù bras Bro Skos e Breizh. E-pad tost hanter-kant vloaz eo bet o son e meur a eured, pardon, gouel hag e goulioù folklorel kentañ. Gant e wiskamant livet, da heul un tabouliner hag ur soner dreujenn-gaol e raent ur strollad o vont ha dont, tra digustum avit fin an XIXvet kantved, a-raok ne vefe eus ar bagadoù hag ar strolladoù folklorel breton.

Une exposition Dastum Bro-Dreger, présentation des instruments et des costumes du trio.

1

 

Cartes des Sonneurs Bretons

Après avoir établi une liste des anciens sonneurs de biniou & bombarde, j’ai mis en carte ce fichier pour une meilleure lecture de la répartition et de l’activité de ces sonneurs. Je n’ai pris en compte que les sonneurs de l’ancienne génération, en activité entre 1850 et 1950, avant le renouveau de la B. A. S. (Bodadeg ar Sonerion) de 1945. Pour l’instant sur cette carte : 175 fiches de sonneurs. Je précise que j’ai vérifié l’état civil, la profession et l’adresse le plus souvent qu’il m’a été possible de le faire. Attention : je viens d’ajouter deux sonneurs de la région parisienne…
Je suis bien sûr preneur de toutes informations permettant de corriger ou compléter cette carte. En cliquant sur un point, la fiche du sonneur apparait et peut-être bientôt sa photo…   Pour une lecture en mode pleine écran cliquer sur [  ] en haut à gauche de la carte.

 

 

Biniou jouet

Les binious du père Noël

Sans titreM

Trois cartes postales datant des années 1900 à 1906, d’enfants en costume breton de théâtre, qui tiennent un curieux « biniou jouet ». Il s’agit d’une petite « bombarde », montée comme levriad sur une petite poche en caoutchouc alimentée par un court sutel (porte-vent), il ne manque que le bourdon… Un tel instrument semble bien difficile à faire fonctionner !

Sans titreN

Un catalogue (mobilier et et matériel scolaire) de 1898 de la fabrique de Les Fils d’Émile Deyrolle à Paris permet de retrouver ce jouet.

exportSur une publicité pour des ballons en caoutchouc et autres bimbeloteries de la fin du XIXe siècle, on retrouve aussi des « cornemuses jouets » :

Annu-Jouet-Jeux-1897-Faible

Annuaire officiel des jouets & jeux, des bazars, bimbeloterie…, 1897, p. 73

 

Le marchand de cornemuses

Le jouet en forme de cornemuse ou de biniou est largement diffusé, par les camelots principalement pendant les fêtes de Noël.

Petit journal 4 01 1891

Le Petit Journal, 4 janvier 1891

« Un peu plus loin, des airs bretons se font entendre. C’est un marchand de binious en miniature qui nous fait l’effet de faire de brillantes recettes. (La Libre Parole, 24 décembre 1894)

 

Sans titre S
Deux sous ma petite Musique ! – à la portée de les bouches

Un texte d’Arthur Mangin, présentant l’exposition Universelle de 1867, pour le Musée des Familles note déjà la présence du jouet dans les rues parisiennes :
« Mettons-nous un instant à l’écart et donnons-nous ce plaisir. L’endroit où nous sommes convient parfaitement. Nous y serons bien un peu abasourdis par les accords confus de voix et d’instruments qui, du café-concert voisin, arrivent jusqu’à nous; par l’aigre psalmodie des petites cornemuses en caoutchouc qui se vendent deux francs cinquante centimes dans une des boutiques de gauche; par les cris des marchands qui s’efforcent d’arrêter sur leur étalage l’attention des flâneurs; par les cris des garçons du café; par le cliquetis des verres et des fourchettes, par le brouhaha dos conversations et des exclamations; par le roulement des petites voitures où des hommes de trait promènent, à raison de deux francs l’heure, les personnes impotentes ou paresseuses. »

En 1932 le jouet fait toujours son effet.
Sans titre

Paris 1932 : « un joueur de biniou sur les Boulevards » (source : Gallica)

Mais le paradoxe est de retrouver le biniou jouet en Bretagne. On aperçoit dans les premières scènes d’un film de 1923, sur la fête des reines de Quimper, un vendeur de biniou en caoutchouc en costume breton [Merci à Laurent Bigot pour l’info.]

Quimper 1923

Source : Cinémathèque de Bretagne, Grande fête des Reines de Cornouaille, film de René Arcy-Hennery

Concours de sonneurs

Concours de sonneurs, une déjà longue histoire

Vous trouverez ci-dessous une ébauche de liste récapitulative de tous les concours de sonneurs de biniou que j’ai recensés depuis leurs apparitions en 1881. La période plus récente du renouveau, depuis la création de la B. A. S. (Bodadeg ar sonerion), sera complétée  par la suite.

Date – Commune – Organisation – Nombre de couple participant / classé
1881 Saint-Brieuc (22) – Concours musical – 2 (classés)
1889 Paris (75) – Concours de musiques pittoresques – 1 (participant)
1890 Morgat – Fête des Régates – Projet d’un concours de binious avec 3 prix, qui ne semble pas avoir eu lieu.
1892 Vannes (56) – Concours musical – 60 ou 64 (participants) – 5 (classés)
1893 Morlaix  – Concours musical – Projet d’un concours de binious
1894 Pontivy (56) – Exposition municipale – 5 (classés)
1895 Brest (29) – Concours musical – 42 + 1 (participants) – 42 (classés)
1899 Vannes (56) – URB* – 38 (participants) – 10 (classés)
1901 Quimperlé (29) – URB* – 23 (participants) – 8 (classés)
1902 Auray (56) – URB* – de 36 à 50 (participants) – ? (classés)
1903 Lorient – Foire Exposition – ? (participants) – ? (classés)
1903 Pontivy (56) – Fêtes de Pontivy – ? (participants) – 3 (classés)
1904 Gourin (56) – URB* – 25 (participants) – 7 (classés)
1905 Brest (29) – Fêtes musicales – 6 (participants) – 4 (classés)
1905 Pont-Aven (29) – Pardon des Fleurs d’Ajoncs – 10 (participants) – 5 (classés)
1905 Ploërmel (56) – Fêtes des courses
1906 Brest (29) – Exposition Brest – ? (classés)
1906 Baud (56) – Exposition Baud – ? (classés)
1906 Carnac (56) – URB* – 20 (participants) – 6 (classés)
1907 Rostrenen (22) – URB* – 4 (participants) –  4 (classés)
1907 Pont-Aven (29) – Pardon des Fleurs d’Ajoncs –  10 (participants) – 4 (classés)
1907 Pontivy (56) – Fêtes de Pontivy – 7 (classés)
1908 Pouldu (29) – Fêtes du Pouldu – ? (participants) – (3 classés)
1908 Douarnenez (29) – Fête des Mouettes – ?
1908 Quimper (29) – Inauguration monument à Quimper – 15 participants (8 couples)
1909 Pluméliau (56) – Fêtes de Pluméliau – 3 (classés)
1909 Quimper (29) – Fêtes de Quimper – 7 (classés)
1909 Locminé (56) – Fêtes de Locminé – 8 (classés)
1909 Douarnenez (29) – Fête des Mouettes – 6 (participants) – 6 (classés)
1910 Dinard (35) – Fête Bretonne – 3 (classés)
1910 Douarnenez (29) – Fête des Mouettes – 3 (classés)
1912 Redon (35) – URB* – 8 (classés)
1913 Brest (29) – Fêtes de Brest – 6 (classés)
1913 Hennebont (56) – FRB** – 6 (classés)
1913 Pont-Aven (29) – Pardon des Fleurs d’Ajoncs – 5 (classés)
1913 Vannes (56) – URB* – 3 (classés)
1913 Loudéac (22) – Fêtes de Loudéac – 3 (classés)
1913 Quimperlé (29) –  12 (participants) – 5 (classés)
1919 Lorient (56) – Fêtes de Lorient – 2 (classés)
1920 Brest (29) – Fêtes de Brest – ? (classé)
1921 Huelgoat (29) – Fêtes Bretonnes – 4 (classés)
1921 Penmarc’h (29) – Fête des Cormorans – ? (classés)
1922 Bieuzy-les-Eaux (56) – Fêtes Bieuzy-les-Eaux – 3 (classés)
1913 Pont-Aven (29) – Pardon des Fleurs d’Ajoncs – 2 (classés)
1922 Pontivy (56) – URB* – 3 (classés)
1922 Penmarc’h (29) – Fête des Cormorans – ? (classés)
1922 Carnac (56) – Pardon des Menhirs – 4 (classés)
1923 Penmarc’h (29) – Fête des Cormorans – 3 (classés)
1923 Plouay (56) – Fêtes de Plouay – 6 (classés)
1923 Lorient (56) – Comice Agricole – 3 (classés)
1923 Carnac (56) – Pardon des Menhirs – ? (classés)
1923 Locminé (56) – Comice Agricole – ? (classés)
1923 Quiberon (56) – Comice Agricole – 3 (classés)
1923 Loudéac (22) – FRB** – ? (classés)
1923 Pont-L’Abbé (29) – Pardon des Fleurs d’Ajoncs – ? (classés)
1924 Lorient (56) – Fêtes de la Victoire – 5 (classés)
1924 Pont-L’Abbé (29) – ? (organisation) – ? (classés)
1924 Carnac (56) – Pardon des Menhirs – 4 (classés)
1924 Pont-Aven (29) – Pardon des Fleurs d’Ajoncs – ? (classés)
1925 Carnac (56) – Pardon des Menhirs – ? (classés)
1925 Plouay (56) – Fête Patronale – ?
1925 Moncontour (22) – Fêtes de Moncontour – 2 (classés)
1926 Trinité-sur-Mer (56) – Régates – ? (classés)
1926 Guénin (56) – Comice Agricole – ? (classés)
1929 Lignol (56) – ? (organisation) – ? (classés)
1929 Bieuzy-les-Eaux (56) – Fête de Bieuzy-les-Eaux – 3 (classés)
1931 Le Faouët (56) – Fêtes de Le Faouët – 5 (classés)
1932 Guénin (56) – Comice Agricole – 4 (classés)
1932 Vannes (56) – Fêtes du centenaire – 8 (classés)
1932 Languidic (56) – Comice Agricole – 4 (classés)
1936 Trinité-sur-Mer (56) – Régates – 2 (classés)
1937 Plougastel-Daoulas (29) – Blun-Brug – ? (classés)
1937 Plozévet (29) – Plozevet – 10 (classés)
1937 Carnac (56) – Pardon des menhirs
1938 ? – Blun-Brug – 2 (classés)
1939 Melrand (56) – Fêtes de Melrand – 4 (classés)
1939 Quimper (29) – Blun-Brug – ? (classés)
1949 Quimper (29) – Fêtes de Cornouaille
1957 Gourin (56) – Bodadeg ar sonerion
1958 Quimper (29) – Fêtes de Cornouaille

URB* : Union Régionaliste Bretonne
FRB** : Fédération Régionaliste de Bretagne

Biblio :
DEFRANCE Yves, « Les concours de biniou sous la IIIe République ou la naissance du spectacle folklorique », Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1987, t.116, p. 191-209.
Ouvrage collectif, Musique traditionnelles de Bretagne – Concours, joutes et rencontres, Musique et danses en Bretagne, 2006.
RIVALLAIN, Yann, « Le championnat de Bretagne des sonneurs« , ArMen n° 141, 07/2004, pp. 10-17.

BB