Dezaunay Émile 1854-1938

Émile Alfred Marie Dezaunay, peintre et graveur est né à Nantes le 25 février 1854 et mort dans la même ville le 4 juin 1938.

Bal Breton

Pour une fois pas de ronde pas de biniou, mais une belle scène de danse en couple kof-ha-kof dans une cabaret du Sud-Cornouaille, entre le pays bigouden et le pays des penn sardin.

Cartes des Sonneurs Bretons

Après avoir établi une liste des anciens sonneurs de biniou & bombarde, j’ai mis en carte ce fichier pour une meilleure lecture de la répartition et de l’activité de ces sonneurs. Je n’ai pris en compte que les sonneurs de l’ancienne génération, en activité entre 1850 et 1950, avant le renouveau de la B. A. S. (Bodadeg ar Sonerion) de 1945. Pour l’instant sur cette carte : 291 fiches de sonneurs. Je précise que j’ai vérifié l’état civil, la profession et l’adresse le plus souvent qu’il m’a été possible de le faire. Attention, toujours 4 sonneurs référencés sur Paris…
Je suis bien sûr preneur de toutes informations permettant de corriger ou compléter cette carte. En cliquant sur un point, la fiche du sonneur apparait et peut-être bientôt sa photo…

Pour une lecture en mode pleine écran cliquer sur [  ] en haut à droite de la carte.

Nouvelle présentation de la carte, en cliquant sur la carte, vous ouvrez une carte OpenStreetMap – Carte des sonneurs de biniou

« Visualiser les données » permet de voir la liste complète des sonneurs sur la droite

Facture Jacob 1939

Facture Jacob de 1939

Facture manuscrite, datant de 1939,  de Pierre Jacob (1896-1954), qui est installé comme tourneur à la Tournerie de Pont-Aven depuis les années 1920. Pierre Jacob est le fils de Jean-Pierre Jacob (1865-1919) célèbre fabriquant de biniou de Keryado. Cette facture nous montre qu’il continue l’activité familiale en réalisant des instruments bretons jusque dans les années 1940.

Le prix de 700 fr. en 1939 est à comparer avec un couple (biniou + bombarde) « type Jacob » tel qu’il s’en commercialise aujourd’hui.

En 1937, l’écrivain quimperois Charles Chassé (1883-1965) notait : « de beaux binious, aux bois de buis ou d’ébène, sont l’œuvre du tourneur Jacob de Pont-Aven » dans le journal La Dépêche de Brest.

En 1939, le Musée National des Arts et Traditions Populaires de Paris (MNATP 1937-2005) lance une grande enquête dédiée à ce qu’on appelle encore le « folklore musical », sous la direction de Claudie Marcel-Dubois (1913-1989) et Maguy Pichonnet-Andral (1922-2004). Un questionnaire préparatoire est adressé a divers personnalités, celui retourné par le barde Émile Cueff  de Pont-Aven permet de confirmer que Pierre Jacob est bien toujours en activité.

Tournerie - La Dépèche de Brest 2-03-1922

La Dépêche de Brest, 02/03/1922

Jean Douirin 1892-1974, tourneur à Plozévet

Août 1946, Jean Douirin essaie ses instruments (Photo Dan Lailler, MuCEM)

Né en 1892, Jean Douirin a été le dernier des facteurs de biniou de l’ancienne génération, il décède à Plozévet en 1974. Il exposera ses instruments en 1942 à la Foire de Rennes qui avait décidé de mettre en avant l’artisanat régional. Une équipe d’ethnomusicologues du musée des Arts et Traditions Populaires, conduite par Claudie Marcel-Dubois fera l’acquisition à Plozévet chez Jean Douirin en 1946 d’un couple biniou et bombarde. Ces instruments seront ensuite exposés en 1951 au musée des A. T. P. pour une grande exposition consacré à l’art populaire en Bretagne. Aujourd’hui, ils sont conservés au MuCEM à Marseille.

Douirin13

Août 1946, Jean Douirin creuse au couteau dans un élément de bourdon (Photo Dan Lailler, MuCEM)

Toujours en activité en 1955, Jean Douirin livre un biniou au Musée Bigouden de Pont l’Abbé. Ce biniou fera les faits divers de la presse locale en 2010. Il apparait après un inventaire du Musée que l’objet conservé dans les vitrines n’est qu’une copie. L’original ayant été échangé, au début des années 1960, par Yann-Kaourintin Ar Gall [Jean Corentin Le Gall] (1945-1995), grand sonneur de bombarde et luthier du pays bigouden.

Il parait paradoxal que les acteurs du renouveau musical breton des années 1940/50 que sont Polig Monjarret et Dorig Le Voyer ne se soient pas plus intéressés à cet artisan en pleine possession de ses moyens, âgé seulement de 58 ans en 1950. Au début des années 1950, au moins deux tourneurs de biniou de tradition sont toujours en activité dans le sud Finistère : Pierre Jacob (1896-1954) à Pont-Aven, fils du célèbre Jean-Pierre Jacob de Keryado et Jean Douirin à Plozevet.

1946 – Tuyaux et souches en ébène tournés, avec incrustation en étain de Jean Douirin.

Douirin1

1944 – Bombarde tournée par Jean Douirin en buis, incrusté d’étain, bagues en os. Source : MuCEM

Plan du biniou Jean Douirin du musée des Arts et Traditions Populaires (inventorié 46.113.1) Source

Jean Douirin est aussi un sonneur de biniou. Avec son compère et ami Louis Guéguen (1892-1962), ils animent les fêtes de Plozévet des années 1920-40.

Tal ar Sonerien

Louis Guégen (1892-1962) à la bombarde et Jean Douirin au biniou en 1923. Source : A Plozévet autrefois, Tal ar Sonerien (bult. communal), n°38 – 2016, p. 25.

Depeche de Brest 11-07-1938
La Dépêche de Brest, 11 juillet 1938

Juillet 1938, le ministre de la Marine César Campinchi est accueilli sur le terrain d’aviation de Pluguffan par les binious de Plozévet : Louis Guéguen et Jean Douirin.

Le Finistere 16-07-1938
Le Finistère, 16 juillet 1938

Nos sonneurs ont sans doute été enregistrés sur un disque à gravure directe, réalisé à un seul exemplaire, qui est à retrouver. Si on peut écouter, aujourd’hui, Louis Guéguen grâce aux enregistrements Mouez Breiz des années 1950-60, Il n’y a pas d’enregistrement disponible de son compère.

Louis Guegen et Jean Douirin,sonneurs de Plozévet (carte postale, Mucem)
Louis Guegen (bombarde) et Jean Douirin (biniou)
Lallier

Concours de sonneurs

Concours de sonneurs, une déjà longue histoire

Vous trouverez ci-dessous la liste récapitulative de tous les concours de sonneurs de biniou que j’ai recensés depuis leurs apparitions en 1881. La période plus récente du renouveau, depuis la création de la B. A. S. (Bodadeg ar sonerion), sera complétée  par la suite.

Date – Commune – Organisation – Nombre de couple participant / classé
1881 Saint-Brieuc (22) – Concours musical – 2 (classés)
1889 Paris (75) – Concours de musiques pittoresques – 1 (participant)
1890 Morgat – Fête des Régates – Projet d’un concours de binious avec 3 prix, qui ne semble pas avoir eu lieu.
1892 Vannes (56) – Concours musical – 60 ou 64 (participants) – 5 (classés)
1893 Morlaix  – Concours musical – Projet d’un concours de binious
1894 Pontivy (56) – Exposition municipale – 5 (classés)
1895 Brest (29) – Concours musical – 42 + 1 (participants) – 42 (classés)
1899 Vannes (56) – URB* – 38 (participants) – 10 (classés)
1901 Quimperlé (29) – URB* – 23 (participants) – 8 (classés)
1902 Auray (56) – URB* – de 36 à 50 (participants) – ? (classés)
1903 Lorient – Foire Exposition – ? (participants) – ? (classés)
1903 Pontivy (56) – Fêtes de Pontivy – ? (participants) – 3 (classés)
1904 Gourin (56) – URB* – 25 (participants) – 7 (classés)
1905 Brest (29) – Fêtes musicales – 6 (participants) – 4 (classés)
1905 Pont-Aven (29) – Pardon des Fleurs d’Ajoncs – 10 (participants) – 5 (classés)
1905 Ploërmel (56) – Fêtes des courses
1906 Brest (29) – Exposition Brest – ? (classés)
1906 Baud (56) – Exposition Baud – ? (classés)
1906 Carnac (56) – URB* – 20 (participants) – 13 (classés)
1907 Rostrenen (22) – URB* – 4 (participants) –  4 (classés)
1907 Pont-Aven (29) – Pardon des Fleurs d’Ajoncs –  10 (participants) – 4 (classés)
1907 Pontivy (56) – Fêtes de Pontivy – 7 (classés)
1908 Clohars-Carnoët (29) – Fêtes du Pouldu – ? (participants) – (3 classés)
1908 Douarnenez (29) – Fête des Mouettes – ?
1908 Quimper (29) – Inauguration monument à Quimper – 15 participants (8 couples)
1909 Pluméliau (56) – Fêtes de Pluméliau – 3 (classés)
1909 Quimper (29) – Fêtes de Quimper – 7 (classés)
1909 Pont-Aven (29) – Pardon des Fleurs d’Ajoncs – ? (classés)
1909 Locminé (56) – Fêtes de Locminé – 8 (classés)
1909 Douarnenez (29) – Fête des Mouettes – 6 (participants) – 6 (classés)
1910 Dinard (35)– Fête Bretonne – 3 (classés)
1910 Douarnenez (29) – Fête des Mouettes – 3 (classés)
1910 Moëlan-sur-Mer (29) – Fêtes de Merrien – 3 (classés)
1911 Pont-Aven (29) – Pardon des Ajoncs d’Or – ? (classés)
1912 Redon (35) – URB* – 18 (participants) – 8 (classés)
1913 Brest (29) – Exposition de Brest – 6 (classés)
1913 Pont-Aven (29) – Pardon des Ajoncs d’Or – 5 (classés)
1913 Hennebont (56) – FRB** – 6 (classés)
1913 Quimperlé (29) –  12 (participants) – 5 (classés)
1913 Vannes (56) – URB* – 4 (participants) – 3 (classés)
1913 Loudéac (22) – Fêtes de Loudéac – 3 (classés)
1919 Languidic (56) – Fêtes de la Victoire
1919 Lorient (56) – Fêtes de Lorient – 2 (classés)
1920 Brest (29) – Fêtes de Brest – ? (classé)
1921 Penmarc’h (29) – Fête des Cormorans – 4 (classés)
1921 Huelgoat (29) – Fêtes Bretonnes – 4 (classés)
1922 Bieuzy-les-Eaux (56) – Fêtes Bieuzy-les-Eaux – 3 (classés)
1922 Pont-Aven (29) – Pardon des Fleurs d’Ajoncs – 2 (classés)
1922 Pontivy (56) – URB* – 3 (classés)
1922 Penmarc’h (29) – Fête des Cormorans – ? (classés)
1922 Carnac (56) – Pardon des Menhirs – 4 (classés)
1923 Penmarc’h (29) – Fête des Cormorans – 3 (classés)
1923 Plouay (56) – Fêtes de Plouay – 6 (classés)
1923 Lorient (56) – Comice Agricole – 3 (classés)
1923 Carnac (56) – Pardon des Menhirs – ? (classés)
1923 Quiberon (56) – Comice Agricole – 3 (classés)
1923 Loudéac (22) – FRB** – ? (classés)
1923 Pont-Aven (29) – Pardon des Fleurs d’Ajoncs – ? (classés)
1924 Lorient (56) – Fêtes Historiques – 5 (classés)
1924 Pont-L’Abbé (29) – ? (organisation) – ? (classés)
1924 Carnac (56) – Pardon des Menhirs – 4 (classés)
1924 Pont-Aven (29) – Pardon des Fleurs d’Ajoncs – ? (classés)
1925 Carnac (56) – Pardon des Menhirs – ? (classés)
1925 Plouay (56) – Fête Patronale – ?
1925 Moncontour (22) – Fêtes de Moncontour – 2 (classés)
1926 Trinité-sur-Mer (56) – Régates – 3 (classés)
1926 Guénin (56) – Comice Agricole – ? (classés)
1929 Lignol (56) – ? (organisation) – ? (classés)
1929 Bieuzy-les-Eaux (56) – Fête de Bieuzy-les-Eaux – 3 (classés)
1931 Le Faouët (56) – URB* – 5 (classés)
1931 Trinité-sur-Mer (56) – Régates – 3 (classés)
1932 Guénin (56) – Comice Agricole – 4 (classés)
1932 Vannes (56) – Fêtes du centenaire – 8 (classés)
1932 Languidic (56) – Comice Agricole – 4 (classés)
1933 Trinité-sur-Mer (56) – Régates – 3 (classés)
1934 Trinité-sur-Mer (56) – Régates – 2 (classés)
1936 Trinité-sur-Mer (56) – Régates – 2 (classés)
1937 Plozévet (29) – Plozevet – 10 (classés)
1937 Carnac (56) – Pardon des menhirs
1937 Plougastel-Daoulas – 27e Congrès Bleun-Brug – 1 (classés)
1939 Melrand (56) – Fêtes de Melrand – 4 (classés)
1939 Quimper (29) – 28e Congrès Bleun-Brug (concours annulé)

1949 Quimper (29) – Fêtes de Cornouaille
1957 Gourin (56) – Bodadeg ar Sonerion
1958 Quimper (29) – Fêtes de Cornouaille
1959 Guingamp (22) – Fêtes de la Saint-Loup

URB* : Union Régionaliste Bretonne
FRB** : Fédération Régionaliste de Bretagne

Biblio :
DEFRANCE Yves, « Les concours de biniou sous la IIIe République ou la naissance du spectacle folklorique », Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1987, t.116, p. 191-209.
Ouvrage collectif, Musique traditionnelles de Bretagne – Concours, joutes et rencontres, Musique et danses en Bretagne, 2006.
RIVALLAIN, Yann, « Le championnat de Bretagne des sonneurs« , ArMen n° 141, 07/2004, pp. 10-17.

BB

Veuze ou pas veuze ?

Je soumets à votre réflexion une photographie au format : 6,4 x 10,5 cm – format carte de visite (CDV).
Je daterais cette vue des années 1870-1885, d’un jeune homme, avec une cornemuse dont la poche est imposante, il semble véritablement jouer.
Le costume fait penser à l’Espagne ?

Veuze-1DosVeuze-2

 

Le studio Delmaet & Durandelle est connu pour avoir réalisé de nombreuses vues de l’Opéra. Il me semble que nous avons affaire ici, à un jeune acteur, costumé pour un spectacle.

L’avis de Jean-Luc Matte spécialiste des cornemuses :
« Superbe photo !
Mais pour moi la cornemuse ressemble bien davantage à une veuze qu’à une gaïta : moulures en bas du chalumeau, surtout forme du bourdon et de la poche. »
http://jeanluc.matte.free.fr/

Thierry Bertrand, facteur de veuze bien connu, me précise :
« Il me semble, qu’il s’agit bien d’une veuze, à première vue, je pense à un modèle « Bichon  » fabricant à St Nazaire que je connais très bien. »
Le Mollin – 85710 La Garnache FRANCE

L’avis de Xosé Luis Foxo, spécialiste de la Gaïta galicienne :
« Hello,
Re to the photo of the bagpiper you send to me, I see it very extrange; it ist not according to the galician tradition, specially the gaita is not in the galician style. The costume is not a galician one, but in any case very similar to the galician one.
Best wishes « 

Commentaire de Laurent Bigot, enseignant et sonneur de biniou :
« Que ce soit une veuze, ça me paraît certain (moulurages). Par contre, le costume, avec sa fraise, me paraît très « néo-médiéval » (on est à l’époque de Viollet-Leduc). Tu as raison de souligner que le photographe travaille pour l’opéra, car je pense qu’on est face à un acteur de production « médiévale ».
Dernière remarque: la poche est gonflée (ou pleine), c’est certain; par contre, le figurant probable n’a pas une position de joueur : interversion des bras, poche très basse… »

Votre avis ?
D’autres photographies de sonneurs de veuze, voir : Le voyage en Bretagne de Fortuné du Boisgobey